Notre projet

La création n’est pas seulement la production d’une œuvre, elle est aussi bien transformation de soi, création de soi.

C’est tout un art de guérir.

Le cancer est une maladie terrible qui affecte le corps comme l’esprit. Elle ne se contente pas de laisser ses marques dans les chairs : même résorbée, elle continue à isoler les individus touchés du reste de la société. Passé les traitements lourds et les opérations, la société ne les regarde plus. Les invisibles questionnent leur place, leur rôle, et la solitude s’installe puisque personne ne semble pouvoir comprendre. Ils sont en vie, mais sans pouvoir aisément reprendre vie.

Mettons de la couleur dans ce tableau : il est toujours possible d’avancer vers la guérison, de se reconstruire, de reprendre confiance en soi. Mais cela demande de se sentir bien, dans ses baskets comme dans sa tête, et la créativité possède des vertus incroyables dans ce domaine : l’OMS, par exemple, a conclu en 2019, après avoir analysé plus de 900 publications scientifiques, que l’art a une influence très positive sur la santé physique et mentale. Les hôpitaux qui investissent l’art thérapie constatent une amélioration de la motricité et une stimulation des émotions… Pour Pierre Lemarquis, neurologue reconnu, tout se passe comme si « l’art nous caressait le cerveau »

Pour aider ces femmes et ces hommes à se sortir de l’après-cancer, Skin s’est donc donné une mission : leur fournir un cadre artistique enrichissant, un espace bienveillant et sans jugements, où l’on peut être soi et se reconstruire par la création. Un cadre qui leur permette de rencontrer ceux qui peuvent les écouter et les propulser dans le vivant. Un cadre qui donne confiance par le beau, et qui apaise par l’humour et la légèreté : Rire, c’est être en vie, et en rire, c’est en parler.

Les artistes qui interviennent avec Skin font naturellement de l’art-thérapie, mais sans être des thérapeutes : ils offrent une aire de jeu, en toute liberté, sans que les patient(e)s aient de comptes à rendre. Le but est de lâcher prise, par le plaisir et le partage, pour être de nouveau serein(e).

Skin est une mue :  c’est un processus qui permet la transformation de soi et la cicatrisation psychique et émotionnelle

Le « nouveau soi » révélé par la collaboration avec autrui.

Notre action se concentre sur l’accompagnement et la sensibilisation.

Skin rassemble en binômes les patient(e)s et les artistes. Ces paires créatives ainsi formées se consacrent à l’élaboration d’œuvres et de performances artistiques, mises en lumière par Skin qui les expose et les présente dans des lieux prestigieux. Ainsi, Skin sert notamment de caisse de résonnance : il est crucial de montrer au plus grand nombre ce que sous-tend l’après cancer, et accorder une attention particulière à ce sujet de santé publique. 

Puisqu’il n’est jamais trop tôt pour parler de l’après et indispensable d’apporter un peu de lumière à celles et ceux qui combattent encore la maladie, Skin expose également ces œuvres dans des structures médicales hospitalières en France, en Belgique et au Québec.

Lorsque Skin ne fait pas la paire, Skin se regroupe : ses artistes accueillent les patient(e)s au sein d’ateliers collectifs ! De l’initiation au perfectionnement, c’est l’opportunité de découvrir des disciplines diverses et variées, de se réaliser, créer, de trouver joie et thérapie à travers des activités au pouvoir parfois insoupçonné. Ici, la variété domine : photographie, danse, création de bijoux ou cuisine… les approches et les guérisons sont multiples. De plus, la liste des ateliers elle-même est sujette aux variations, selon les opportunités et les périodes de l’année. Voici ceux qui sont proposés à l’heure où nous écrivons :

Espace, langage corporel, communication corporelle mais aussi phénologie : Karine vous fait jouer sans barrières, vous aide à écrire et à exprimer vos émotions… jusque sur la scène de spectacle !

Toute en bienveillance, Sandra vous fait prendre la pose pour regagner confiance après les cicatrices du cancer.

Entre gospel et chanson française, Micha guide les participant(e)s dans une chorale ludique et festive où on ose facilement chanter, ensemble, en résonnance de groupe.

Stéphanie mise sur le rire, le plaisir et le partage dans ses sessions en duo ou en trio pour libérer le clown qui sommeille en nous.

L’institut de beauté inclusive reconnecte au bien être : auto massage, soin et beauté sont les outils d’un moment de confiance et de détente.

Karine offre à chacun l’opportunité de devenir l’artiste de sa vie : nous sommes tous créatifs ! Des sessions de création variées, en ouverture et partage aux autres.

Pour permettre à chacun de trouver dans l’art un moyen d’expression de guérison et de résilience, Emilie initie au Kintsugi, art et philosophie de vie japonais. Une technique ancestrale pour réparer ce qui a été brisé par de la feuille d’or, en magnifiant les cicatrices. 

Sébastien introduit à la pratique du Pilates, gym posturale douce mais tonifiante qui allie force et souplesse, améliore posture et équilibre, motive et redonne confiance en soi.

Hélène emploie la sophrologie : une technique psychocorporelle qui aidera les patient(e)s à se reconstruire mentalement, physiquement et émotionnellement : respiration, méditation, gestion de la douleur, projection de soi sont au programme.

Par le mélange de cultures, entre France et Asie, Motoko rappelle que la cuisine peut-être artistique et ludique. Une occasion pour les participant(e)s de créer du bon et du joli dans l’assiette et de s’épanouir.

Un atelier sur l’art… de se dévêtir de manière élégante, sensuelle et suggestive, afin d’apprendre à s’aimer, mais aussi d’exprimer sa féminité et de reprendre confiance en soi. Tout en postures, gestes et regards.

Aider les participant(e)s à s’exprimer avec leurs corps. Appréhender l’espace, le miroir, coordination, création de chorégraphie… Sabine a de nombreux enseignements à partager.

Fabriquer des bijoux à la main est une activité accessible qui permet à chacun de manifester sa créativité de manière unique. Cette activité manuelle dirigée par Olivia permet de concrétiser des émotions et créer un objet à porter ou à offrir. 

Prisca s’appuie sur cette technique psycho-corporelle pour identifier le stress, les blocages, et les charges mentales non évacués. Un accompagnement pour mieux gérer son stress et cerner la source de mal être ou de tensions.

Philippe s’emploie à faire jaillir les émotions, libérer la créativité, stimuler l’imagination et la mémoire, développer des qualités rédactionnelles et prendre confiance en soi… L’écriture, une échappée vers le plaisir ! 

La culture comme ouverture sur le monde et sur soi : en allant à la rencontre de l’art, de l’Histoire, des performances, de l’humour on trouve souvent un écho en soi, on éveille des émotions qui nous permettent de ressentir, et parfois même de mettre des mots sur nos maux. De donner des clés ou des idées.

Également, cela permet de réaliser des activités ensemble, de se réunir, d'échanger ; bref, de se resocialiser, un exercice fondamental pour la reconstruction des patient(e)s. Pour enrichir leur après, Skin leur propose donc des sorties culturelles.

Quelques exemples de sorties déjà réalisées :

-Au théâtre, pour voir Comme un boomerang, Quitte moi si tu peux, Gil Alma, 85b…. ;

-La visite du musée Yves Saint Laurent, des ateliers des Gobelins, ou du Palais Garnier, mais aussi une ballade street art à la Butte-aux-Cailles. Et bien d’autres encore !

En proposant une expérience à vivre et à partager; Skin recrée ainsi du lien, aide ces femmes et ces hommes à se projeter, à se dépasser et à se réinventer. Le choix de Skin d’investir les disciplines artistiques n’est pas anodin : outre le bonheur que procure la création et le développement de nouvelles compétences, l’art et le beau réparent profondément.

Par exemple, travailler l’humour et se mettre en scène, c’est travailler la confiance en soi, la prise de parole en public, maîtriser ses émotions.

Le travail tangible et concret des mains, lui, redonne consistance à ce qui est d’abord soi : le « moi Peau ». Une introspection rassérénée qui s’opère grâce au toucher nous dit Helène Jousse dans Spécificité des processus psychiques en œuvre chez le sculpteur. On se réinvestit soi, sa peau, son corps, on se réincarne par la pratique.

Un autre exemple : Le chant est vecteur d’intégration. (CLIFT, HANCOX, 2001). Les études menées ont ainsi mis en avant que le chant donnait de l’énergie, favorisait la synchronie cardiaque, rendait plus heureux ou encore augmentait les défenses immunitaires. La musique, elle, améliore tant les capacités motrices que la coordination.

Des pinceaux plutôt que des pincettes pour l’après cancer.



Parler et montrer, c’est sensibiliser

Par ailleurs, l’action de Skin porte au-delà de son accompagnement quotidien : la récolte de fonds permet en effet à l’association de développer sa médiation pour toucher et sensibiliser un public toujours plus large. Il est essentiel d’alerter l’opinion publique sur les enjeux personnels et sociétaux de l’après cancer.

Expositions : Skin organise de nombreuses expositions, pour mettre en valeur le travail de ses duos créatifs. « Skin Naissance », « C, comme … », « Skin, fais moi ma peau ! » ou encore « Skin spirit » ont permis de rendre un peu plus visible la condition de l’après cancer, et de donner confiance à celles et ceux touché(e)s par la maladie comme l’après maladie.

Spectacles : Parfois, il est si puissant d’en rire ! Outre ses vertus joyeuses, l’humour peut faire avancer, permettre de formuler, et sensibiliser profondément aussi bien que les autres disciplines. Les duos créatifs ont pu en faire l’expérience chez Skin avec les spectacles sketchs « Le salon de coiffure », « Elles se lâchent ! », ou encore « En vacances sous le tropique du Cancer » !

Rallyes : Skin a notamment organisé 2 rallyes des Amazones. Un évènement jovial, collectif et riche en sensations, coorganisé par la P’tite Pilote, qui a permis à des femmes Skin de faire l’expérience de copilote d’un rallye aux côtés de conducteurs aguerris, dans des voitures d’exception !

Conférences et ateliers dans les entreprises : Skin intervient également dans les entreprises ou coorganise/assiste à des conférences. C’est un autre moyen fort pour communiquer sur l’après, relayer les témoignages de celles et ceux qui le vivent jusque dans leur peau, et  améliorer la prise de conscience dans la société. Si vous souhaitez organiser ce type d’évènements avec nous, n’hésitez pas à échanger directement avec nous via la rubrique Contact !

Notre projet