c-était-mieux-après

Patiente

Ce projet artistique est une incroyable chance dans ma démarche de reconstruction. La thérapie par l’art que propose Skin est selon moi la plus belle façon de revivre après un cancer. L’art permet de se réapproprier ce corps qui ne nous appartenait plus pendant de longs mois et aussi d’enrichir notre vie intérieure.

Magali

c-était-mieux-après

C’était mieux après

Cette expérience photographique avec l’artiste Etienne List est une super expérience par ce que ça laisse une trace, autre que la trace laissée par les cicatrices. Une jolie trace. Dans la symbolique, cette photo, c’est le Phénix qui renaît de ses cendres. D’ailleurs, ça pourrait être le titre de la photo. Déjà la rencontre d’Etienne constitue en soi une belle expérience, la façon dont ça s’est passé très naturellement, aussi. Et puis, voir la réaction de ses collègues qui ont vu la photo, c’était une chouette expérience.

Et puis, je l’ai trouvé élégante, cette photo, je l’ai trouvée belle dans la nudité. Je suis sensible à la photo, j’en fais un petit peu. J’avais cette image en tête. C’était la photo qui me parlait le plus.

 

Véronique

Patiente

c-était-mieux-après

Patiente

c-était-mieux-après

Patiente

Retrouver l’insouciance, le plaisir de jouer et se reconnecter à soi-même dans la bienveillance de l’association Skin

Prisca

c-était-mieux-après

Patiente

Jouer la comédie est un KO salvateur sur la tempête, d’où jaillit la vie. Par le rire, les perles de larme permettent d’apercevoir l’arc en ciel de lumière vers le Cap de Bonne Espérance.

Armelle

c-était-mieux-après

Patiente

En 2019, je reviens vivre une nouvelle aventure collective dans la joie et la bonne humeur. Grâce à l’accompagnement offert par nos généreux coachs et les responsables attentionnés de Skin, cette aventure est un moteur qui me motive, me transforme et me dynamise pour relever encore des défis malgré les épreuves (la scène, la santé, la famille, l’aspect professionnel...). La vie continue, merci à Skin de m’offrir ce bonheur!

Jeanne

c-était-mieux-après

Patiente

Chanter avec vous me fait oublier que je suis malade et me fait oublier ma vie tout simplement. Nous concentrer sur le chant, sur la musique, nous transporte dans un autre monde, celui de l'art et du beau. Lorsque nous vous écoutons, il y en a toujours une qui dit : "Chantez-le pour voir "et là, je me dis : "Quelle chance que j'ai d'être malade sinon, je ne les aurais jamais rencontrées". Votre monde, qui n'a rien à voir avec le mien, me fascine. Depuis que je suis malade, je me suis rendu compte que la proximité des femmes jeunes me faisait du bien. Peut-être qu'être à leurs côtés me donnera un peu de bonne santé …
Voilà, ca y'est c'est terminé, je n'ai plus rien à dire.
A bientôt les copines

Christine

sabrine_melanie

Patiente

Skin comme peau, une peau qui mue et se renouvelle,
Skin comme renaissance à travers le beau,
Skin comme un phare dans l’après cancer,
Skin comme repère,
Skin comme thérapie grâce à l’art, 
Skin comme des liens qui se tissent et des amitiés qui se créent,
Skin comme moyen d’aller de l’avant après ou avec le cancer,
Skin pour se réparer, s’exprimer, transmuter ses blessures en créations,
Skin pour s’accepter, pour accepter, pour mettre des mots sur des maux, pour mettre de l’or dans ses fêlures.
Skin est une association forte et bienveillante qui propose de multiples activités pour aider tout un chacun dans son parcours après ou avec un cancer.
Skin m’a beaucoup aidée et permis de cheminer et d’avancer dans l’après cancer, et surtout à accepter cette nouvelle image de moi.

Sabrina

sabrine_melanie

Patiente

Hier, nous avons célébré la vie, notre reconstruction, notre lien, notre amour, notre sonorité. Redécouvrir la beauté, son corps, à travers l’art. S’exprimer haut et fort. Faire briller nos lumières. Sensibiliser sur l’après, donner espoir à celles qui débutent ou en cours de traitement. Vibrer des énergies de bienveillance, d’amour, de soutien.

Mélanie

l-art-de-la-guérison

Artiste

Pourquoi dire non ?… J’avais pas piscine, j’avais pas poney, j’avais pas chimio… 
Je m’engage à travers quelques actions depuis un certain temps. ELA par exemple, avec les gamins atteints de la Leucodytrophie. On me dit, c’est dur de voir des gamins comme ça. Comme quoi ? Les gamins bouffent la vie, déconnent, rient. Et bah voilà ! Je suis allée voir les filles de Skin, pour ça. J’y suis allé pour me marrer. Je pense qu’à ma gueule en fait. :-) ET j’ai pas été déçu. Une belle rencontre, de vraies comédiennes, de vraies filles top !! :-)
 

Gil Alma

testomonials

Cette nouvelle aventure artistique n'a eu d'égale que la première. Tant chacune de ces séances photographiques, si singulières pour moi, sont synonymes de force, d'espoir, de joie de vivre  et d’amour de l'instant présent. Je suis toujours en proie au trac du débutant lorsque je fais des photos. Or, là encore, le trac n’a pas résisté à la force de ces modèles.  La joie de créer ensemble a emporté dans son sillage mes dernières hésitations.

Merci Mesdames, merci  Monsieur, d'avoir  participé à cette aventure artistique, et ainsi d'avoir su nous prouver qu'il y a un ‘après’ chaque situation difficile.

Urban Tag

marie-mortais_roselyn-performance

J’étais sous chimio, terrassée d’épuisement quand j’ai découvert le projet Skin...par hasard, en feuilletant le magazine Psychologie. Un article présentait la rencontre entre des artistes et des femmes venant de traverser l’épreuve du cancer du sein. Le dévoilement pudique de ces femmes au travers des œuvres de photographe, sculpteur, peintre, m’a profondément touchée. Sensible à la danse, je me suis mise à rêver : et si j’écrivais à Skin pour leur demander de me rapprocher d’un(e) chorégraphe pour faire « danser mon cancer »...

 

Roselyne avec l’artiste chorégraphe Marie Motais

tableau-jeff-aérosol

Si les hommes ne peuvent être présents au côté des femmes dans ces épreuves lourdes, alors en aucun cas, le mot "homme" ne peut prendre de majuscule!

Avec Skin, nous allons conjuguer nos sensibilités pour que les images et les mots puissent faire vibrer la lumière...

Jef Aérosol

l-art-de-la-guérison

J'ai travaillé avec l'association Skin un peu par hasard. Par un concours de circonstances qui a fait que j'étais là, lorsqu'elle a eu besoin d'un metteur en scène. Ce que je n'étais pas vraiment, mais j'ai senti mon expérience du théâtre pouvait leur être utile. Être utile à ces patientes qui avaient besoin de guides pour se reconstruire, pour porter ce projet ambitieux et courageux: monter sur scène et faire rire l'audience. Nous l'avons fait avec succès et un certain panache, je trouve. Et alors, le concours de circonstances a fait de moi un metteur en scène à part entière. Je me suis régénéré. Comme un serpent qui mue, j'ai découvert une nouvelle peau dans laquelle je me sens bien. Comme les patientes qui se sont découvert des capacités insoupçonnées. Là où nous aurions pu continuer à user nos vieilles écailles, Skin nous a permis une association symbiotique qui a abouti a une double renaissance. Tout est dit. Merci Skin, la bien nommée.

Cyril Garnier

l-art-de-la-guérison

Le cancer du sein, même s’il n’est pas présent autour de moi, reste une menace pour toutes les femmes. Toutes jeunes déjà, mes amies et moi nous sentions concernées par les campagnes de dépistage. Nous sommes toutes au courant des dangers de la maladie et nous en parlons ouvertement ensemble.
Le cancer du sein ne doit pas devenir un sujet tabou chez les jeunes filles des générations à venir. Nous devons continuer à communiquer sans relâche pour que la prévention reste une priorité.

SKIN privilégie l’art et la création pour soutenir les femmes touchées par le cancer du sein. Cela leur permet, comme le souligne l’association, de s’ancrer dans le présent, de se projeter, de « s’évader » et de se redessiner un avenir. Ce projet fait également la lumière sur un sujet d’actualité, qu’aucune femme ne devrait plus jamais dissimuler aux yeux du monde.
M’impliquer aujourd’hui pour SKIN, et aux côtés de la FFP, c’est pouvoir représenter la voix des jeunes filles ; continuer de transmettre le message des femmes concernées par cette maladie ; mais aussi convaincre les plus jeunes que le dépistage reste essentiel.

Ana Girardot

oeuvre_nicolas

Le 1er octobre 2013, je subis une mastectomie, mon coup d’envoi très personnel et très ironique à « Octobre Rose » ! Je suis les événements qui ont lieu pour l’occasion de loin, très concernée et très amère aussi… Tout ce qui est évoqué, je l’éprouve dans ma chair, en direct… Au hasard de mes pérégrinations sur la toile, je tombe sur Skin. L’idée d’entrer dans un processus de création me plaît d’emblée… Une amie m’en parle aussi car il lui semble que ça irait bien à notre couple !

En savoir plus

Isabelle et Nicolas Aubry

a-walk-on-my-side

 

Patricia avec l’artiste Karine Zibaut

dominique_connan

La démarche de l’association Skin fait écho à ce que vivent les patientes qui ont traversé l’épreuve de la maladie. Avec Skin, elles peuvent exprimer ce qu’elles ont vécu violemment à travers les souffrances du corps. En quelque sorte, les patientes vont pouvoir se guérir par l’art. Il est extrêmement intéressant de proposer cette démarche aux patients, cette ouverture avec l’art  mais aussi d’apporter ce témoignage à l’hôpitalC’est une preuve qu’on peut en faire quelque chose de positif sur le plan artistique. C’est aussi important pour les soignants, qui sont demandeurs de pouvoir créer des temps d’échange avec les patients. L’art est un médium intéressant. Par exemple, les soignants peuvent discuter avec les patients de ce qu’ils voient sur les photos, de ce que cela évoque pour eux. C’était donc une évidence d’être partenaire de Skin

Dominique Connan

Temoignages