je fais un don je m'engage
karine-zibaut-1

Artiste plasticienne français, photographe, vidéaste et peintre, Karine croise le chemin de Cécile en 2012. Unies par le désir de transformer le vécu de la maladie en œuvre d'art, leur rencontre donne naissance à l'association SKIN : permettre aux femmes atteintes par le cancer du sein de créer en binôme avec un artiste.

INTERVIEW KARINE ZIBAUT

Présente-toi en quelques lignes : qui es-tu ?

Artiste plasticienne français, photographe, vidéaste et peintre, j’expose depuis plus de 12 ans en France et à l’étranger. A Londres, j’ai rejoint le Kindred Studios. Femme engagée, j’ai participé à plusieurs projets associatifs, dont la création de SKIN. Travaillant aux croisements des médias encre et photographie, j’interroge le féminin, l’identité, la transmission et la ‘terre mère’. Au sein d’Indigo, je finalise cette année auprès d’Alain Héril et Marie Gabrielle Bernard ma formation de psychopraticienne intégrative.


Raconte-nous la raison de ton engagement auprès de Skin et l’objet de ce partenariat


En 2012, ma route a croisé celle de Cécile Reboul. Ce fut le début d'une belle aventure humaine et artistique. J’ai commencé à créer des vidéos à partir de ses écrits puis nous avons poursuivi notre collaboration en intégrant la photographie et le dessin. Notre désir de transformer le vécu de sa maladie en œuvre d'art nous a mené à une autre création, celle de l'association SKIN, permettant aux femmes atteintes par le cancer du sein de créer en binôme avec un artiste. En souriant, nous nous présentons comme le binôme alpha.  Nos créations (Dessins, Films, Photographies) sont le projet DE DOS RIEN N'A CHANGE. En 2013, j'ai été commissaire d'exposition de la première édition parisienne à la mairie de Paris 8eme. Grâce au soutien des médias, la salle était pleine. C’était bouleversant pour nous de voir qu’autant de personnes étaient touchées et avaient besoin de ce projet. Je garde depuis une immense tendresse et une profonde admiration pour le personnel de l’Institut Curie qui nous a soutenu et a relayé l’exposition. En 2014, je suis redevenue ‘ simple artiste ‘ et nous avons formé avec Patricia Ascensi Ferré un nouveau binôme créatif, duquel est née la vidéo de Living Art A WALK ON MY SIDE, une projection 'à taille humaine'.


Accompagner les patients après les traitements du cancer est devenu une priorité. Quel est selon toi l’accompagnement physique et psychologique idéal ?


Je n’ai aucune compétence pour répondre à cette question…  
Je peux simplement témoigner de cette reconnexion à l énergie vitale de la Joie que favorise la création. Par expérience,  j’ai vu que la collaboration artistique peut favoriser ce cheminement vers la résilience. Il me semble très important, que la patiente qui entame une collaboration artistique soi elle-même investie dans le processus créatif. (c’est autre chose d’être le sujet d’une thématique artistique). Entrer en co-créativité, mettre en mouvement ses ressources créatives est une démarche active très aidante.


Pour tourner la page, l’activité artistique est-elle selon toi aussi importante pour les anciennes malades que l’activité physique ?


Intuitivement, j’aime à penser que oui. Et d’un point de vue très personnel, je sais l’équilibre qu’apporte ce duo vertueux pour le corps comme l’esprit.


Reprendre le travail après l’épreuve de la maladie nécessite-t-elle selon toi un temps de réflexion, une remise en question, un accompagnement ?


Un accompagnement certainement…


Donne-nous ta définition de la résilience


Retrouver l’énergie personnelle qui permet de se réaliser chaque jour de notre vie, sans ne plus être défini par ses épreuves.


Et celle de la créativité ;-)


Une clé d’or pour être et rayonner.
C’est une de Joie de travailler sa matière en se laissant traverser par la vie et l’audace de l’imagination.

 

Karine anime tous les mois des ateliers "créativité" pour Skin, découvrez leur présentation ci-dessous : 

INTERVIEW KARINE ZIBAUT